Racheter une franchise, une solution plus sûre ?

Racheter une franchise, une solution plus sûre ?

Racheter une entreprise franchisée présente des avantages certains par rapport à une création d'entreprise. Tout d’abord, en choisissant le rachat de franchise, vous allez bénéficier des résultats d’une activité déjà lancée et donc limiter les risques. Alors que quand on créé, on part de zéro. Il est beaucoup plus facile de réaliser son prévisionnel dans le cadre d’un rachat de franchise car on s’appuie sur des informations financières concrètes. Racheter une franchise permet aussi de gagner du temps en bénéficiant sur une clientèle existante et fidélisée, sur un personnel déjà formé, sur un emplacement souvent n°1 qu’il est compliqué d’obtenir aujourd’hui… Avant de racheter une franchise, il ne faut toutefois pas négliger son étude de marché pour s’assurer du potentiel de développement de l’activité. Le futur franchisé doit également auditer l’ensemble de l’entreprise et connaître les raisons de la cession.

Acheter une franchise, les difficultés


Acheter une franchise implique un investissement financier plus important que dans le cadre d’une création. En effet, le repreneur met la main sur une entreprise déjà en activité. Le travail effectué par son prédécesseur pour créer l’activité, la développer et la rendre pérenne pèse dans la balance. Le coût pour acheter une entreprise franchisée comprend donc l'effort humain et financier réalisé par l’ancien franchisé pour développer son affaire. Par ailleurs, il ne faut pas négliger la période de transition qui peut-être compliquée à gérer. Le personnel peut être déçu du changement, avoir envie de partir, la clientèle peut-être déboussolée…Or le franchisé doit être opérationnel très rapidement car il rachète une entreprise qui tourne et qui ne peut pas souffrir de carence de gestion.

Racheter une franchise, le rôle du franchiseur


Enfin, acheter une franchise implique de traiter avec le cédant mais aussi avec le franchiseur qui a son mot à dire quand un des membres du réseau souhaite vendre son affaire. En effet, alors qu’un magasin indépendant peut être cédé dès lors que l'acheteur et le vendeur se mettent d'accord, la cession d’un point de vente franchisé s’avère plus complexe. Lors d’une reprise de franchise, l’entrepreneur ne peut pas acheter son commerce sans obtenir l’accord du franchiseur. En effet, le contrat de franchise étant conclu intuitu personae, il engage une personne (et non une entreprise) avec un réseau et n’est donc pas cessible. Dans tous les cas, il est absolument nécessaire que le futur repreneur se fasse conseiller par des professionnels et s’entoure notamment d’un expert-comptable et d’un avocat. Et il est bon de rappeler qu’en aucun cas le franchiseur ne doit intervenir dans la négociation qui se déroule entre e cédant et le futur franchisé repreneur.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici